Explore Jean Paul Gaultier, Le Couturier, and more!

Explore related topics

À Londres, qu’il découvre à l’adolescence, le couturier est frappé par le mélange de tradition et d’avant-garde qui règne dans la capitale anglaise. Il puise alors son inspiration à des sources moins conventionnelles : les dandys en chapeau melon croisent les punks tatoués de Trafalgar Square ; leurs tenues dans lesquelles se mélangent latex, cuir, tartan, épingles de nourrice, dentelle et résille nourrissent l’oeil et l’imaginaire de Gaultier. Le point de rencontre entre ces deux mondes, le…

À Londres, qu’il découvre à l’adolescence, le couturier est frappé par le mélange de tradition et d’avant-garde qui règne dans la capitale anglaise. Il puise alors son inspiration à des sources moins conventionnelles : les dandys en chapeau melon croisent les punks tatoués de Trafalgar Square ; leurs tenues dans lesquelles se mélangent latex, cuir, tartan, épingles de nourrice, dentelle et résille nourrissent l’oeil et l’imaginaire de Gaultier. Le point de rencontre entre ces deux mondes, le…

Gaultier, l’un des derniers couturiers au sens classique, aime la différence. La débusquant dans des mondes encore imperméables à la standardisation de la mode, il respecte les individualités et aime les particularités. De ce travail d’observation naît une nouvelle esthétique, où le vêtement incarne le dialogue entre les cultures, les origines et les ethnies, par-delà les limites géographiques, les croyances religieuses et les barrières linguistiques. Gaultier gomme les frontières, créant…

Gaultier, l’un des derniers couturiers au sens classique, aime la différence. La débusquant dans des mondes encore imperméables à la standardisation de la mode, il respecte les individualités et aime les particularités. De ce travail d’observation naît une nouvelle esthétique, où le vêtement incarne le dialogue entre les cultures, les origines et les ethnies, par-delà les limites géographiques, les croyances religieuses et les barrières linguistiques. Gaultier gomme les frontières, créant…

Jean Paul Gaultier in de Kunsthal |

Jean Paul Gaultier in de Kunsthal

Le couturier anticonformiste dit de son travail qu’il se situe à mi-chemin entre le musée imaginaire de Malraux et le dadaïsme : il rassemble tout ce qu’il aime, il mixe, matche, collecte et transgresse, puis synthétise cette démarche dans un seul vêtement.

Le couturier anticonformiste dit de son travail qu’il se situe à mi-chemin entre le musée imaginaire de Malraux et le dadaïsme : il rassemble tout ce qu’il aime, il mixe, matche, collecte et transgresse, puis synthétise cette démarche dans un seul vêtement.

Le Paris carte postale de Gaultier est un univers éclaté, marqué par l’empreinte de diverses époques. Certains symboles et clichés enregistrés par l’oeil du couturier lorsqu’il était enfant - la tour Eiffel, le béret et le trench coat - s’imposent comme des références ré-interprétables. Fasciné par le Paris de la Belle Époque, celui de Toulouse-Lautrec et du Moulin Rouge, celui de Brassaï et de l’Hôtel du Nord de Marcel Carné, par les bistros et des cabarets de Pigalle. Il maintient le cap…

Le Paris carte postale de Gaultier est un univers éclaté, marqué par l’empreinte de diverses époques. Certains symboles et clichés enregistrés par l’oeil du couturier lorsqu’il était enfant - la tour Eiffel, le béret et le trench coat - s’imposent comme des références ré-interprétables. Fasciné par le Paris de la Belle Époque, celui de Toulouse-Lautrec et du Moulin Rouge, celui de Brassaï et de l’Hôtel du Nord de Marcel Carné, par les bistros et des cabarets de Pigalle. Il maintient le cap…

Gaultier interroge les concepts de genre, de nudité et d’érotisme. Le corps - qu’il considère comme sa base de travail - est pour lui une source inépuisable d’inspiration. Son imagination débridée et sa liberté le conduisent à transformer les matières, qui se changent alors en seconde peau. Il explore les possibilités du trompe-l’oeil, notamment dans ses modèles « tatouages » tissés ou imprimés sur un tulle élastique. Parfois, le vêtement dévoile ou souligne ostensiblement ce qu’il devrait…

Gaultier interroge les concepts de genre, de nudité et d’érotisme. Le corps - qu’il considère comme sa base de travail - est pour lui une source inépuisable d’inspiration. Son imagination débridée et sa liberté le conduisent à transformer les matières, qui se changent alors en seconde peau. Il explore les possibilités du trompe-l’oeil, notamment dans ses modèles « tatouages » tissés ou imprimés sur un tulle élastique. Parfois, le vêtement dévoile ou souligne ostensiblement ce qu’il devrait…

Love the Mexican overtones of this look from Jean Paul Gaultier’s SS10 haute collection

Love the Mexican overtones of this look from Jean Paul Gaultier’s haute collection For more of Mexico visit www.

Jean Paul Gaultier - costume for a Goat in "A la Rochelle, il n'y a pas que des pucelles" - ballet from Régine Chopinot, Maison de la culture de la Rochelle, 1986

Jean Paul Gaultier - costume for a Goat in "A la Rochelle, il n'y a pas que des pucelles" - ballet from Régine Chopinot, Maison de la culture de la Rochelle, 1986

Expo Fashion Forward - Musée des arts decoratifs

Expo Fashion Forward - Musée des arts decoratifs

JEAN PAUL GAUTIER  Exhibition - 01 April 2015 to 03 August 2015 Grand Palais

'Exhibition - 01 April 2015 to 03 August 2015 Grand Palais

JEAN PAUL GAUTIER  Exhibition - 01 April 2015 to 03 August 2015 Grand Palais

JEAN PAUL GAUTIER Exhibition - 01 April 2015 to 03 August 2015 Grand Palais

Jean-Paul Gaultier au Grand Palais - Au fil des créations ...

Jean-Paul Gaultier au Grand Palais - Au fil des créations ...

vita_colorata

The Fashion World of Jean Paul Gaultier. From the Sidewalk to the Catwalk, Urban Jungle, Barbican Centre, London

Pinterest
Search